EFTERKLANG Altid Sammen

Sortie le 20 septembre 2019 en CD/LP/DL

___

Ecoutez/Commandez

Sept ans après leur dernier album, Efterklang reviennent avec ‘Altid Sammen’ (ou ‘toujours ensemble’), suivant l’ambition expérimentale profonde qui anime Efterklang depuis leur premier album, ‘Tripper’ en 2004. Toujours aussi audacieux, Casper Klausen (voix), Mads Brauer (synthés), et Rasmus Stolberg (basse) ont pris un nouveau tournant créatif, s’axant cette fois-ci vers une instrumentation baroque fusionnée à leur son si reconnaissable. 

Leur dernier album, ‘Piramida’ se concentrait autour d’une ville fantôme de l’Arctique, un projet pluri-displinaire ayant donné naissance à un film, un album live et une série de concerts inoubliables. Leur dernière performance à Sønderborg,  la ville au sud du Danemark dont les membres du groupe sont originaires, a clos un chapitre pour ‘Piramida’ comme pour Efterklang. 

« We needed a break from the album and touring routine, and we needed a break from Efterklang » explique Clausen. « After the Sønderborg show, things felt very exciting – and a bit scary too. We could think freely, and move in new directions again, just focusing on the things that excited the three of us ».

Cette pause a permis au trio d’expérimenter hors des confins du groupe. Ensemble, ils ont co-écrit et joué avec leur ami et compositeur d’opéra Karsten Fundal pour le Copenhagen Opera Festival. Parallèlement, le trio s’est associé au batteur Tatu Rönkö pour créer un nouveau groupe, Liima. Contrastant avec Efterklang, les musiciens ont ainsi composé deux albums de pop électronique glaciale, ii’ (2016) et ‘1982′ (2017). 

Le retour d’Efterklang s’explique par une collaboration inattendue avec B.O.X, un ensemble belge fondé par le luthier Pieter Theuns. Invité par ce dernier pour composer, l’expérience a inspiré le groupe à reprendre le chemin du studio pour un nouvel album. Pour la première fois, le trio fait le parti pris d’une approche épurée dans ‘Altid Sammen’, en s’engageant à un niveau plus émotionnel. L’album voit donc les musiciens s’affranchir des traditions, et Clausen chanter dans sa langue maternelle pour la majorité des titres, avec des paroles intimistes et personnelles. 

Altid Sammen’s songs are about belief and togetherness » explique Clausen « Not in a religious way – none of us are believers of a defined religion. The words are searching for meaning in intimate relationships, in nature, in death and eternity. The bands we create; to gather, hold hands, sing and share moments together. We’re all connected across nations, age, sex and gender. We come together with all of our backgrouns, and we move apart in all sorts of directions, always together ».